La Vallée des Saints

La vallée des Saints

J’avais entendu parler de la Vallée des Saints mais jusqu’à présent je ne m’y étais pas trop intéressé…et j’avais tort, c’est un lieu qui vaut le détour et qui est un très beau sujet photographique.

Bon mais quoi est-ce ? Pour se faire une idée il faut aller voir le site officiel « La Vallée des Saints » et l’article Wikipédia sur le sujet est assez complet. Voir également le site Tourisme Bretagne qui fait une présentation du lieu.

Pour résumer c’est un site ou sont implantées des statues monumentales chacune représentant un saint Breton. A terme le site devrait accueillir 1000 statues (sic !), sachant qu’aujourd’hui il y en a déjà une centaine. La comparaison souvent utilisée est celle d’une île de Pâques en plein centre de la Bretagne. La comparaison est logique car la taille imposante des statues et l’aspect massif de certaines d’entre elles rappellent bien les moaï du Pacifique.

C’est la commune de Carnoët (22) qui abrite le site. Les statues (toutes en en granit bien sûr) sont implantées sur une colline avec une vue à 360 ° sur le paysage, cela donne de très belles perspectives.  Si j’ai bien vu, les statues sont orientées vers le lieu qu’elles symbolisent.

Un projet un peu fou

La Vallée des Saints est gérée par l’association qui est à l’origine du projet, le financement des statues fait appel au mécénat. On y retrouve beaucoup d’entreprises bretonnes et aussi des particuliers membres de l’association qui participent au financement des sculptures.

Il aura fallu de l’imagination, de la persévérance et des compétences aux initiateurs de cet étonnant projet qui est devenu un site remarquable et qui participe au développement du tourisme du centre Bretagne. A noter que le projet ne fait pas forcément l’unanimité. Certains y voient un prosélytisme religieux déplacé, d’autres un avatar du nationalisme breton, ou d’autre encore celle d’une Bretagne nostalgique engoncée dans la religion alors que de son côté l’Eglise catholique n’est pas partie prenante du projet. A chacun ses tropismes idéologiques.

Les objectifs affichés de l’association sont clairement exprimés : « La sauvegarde, la découverte et la promotion de la culture populaire bretonne liée aux Saints Bretons sous forme de création artistique ». Tout projet trouve en face de lui des oppositions, c’est dans l’ordre des choses. Les saints font partie de la culture et de l’histoire bretonne, c’est un fait, et leur dédier un site à vocation culturel ne me paraît pas déplacé loin de là. Je crois que c’est le genre de lieu où chacun peut y trouver ce qu’il cherche et ce n’est clairement pas un lieu de pèlerinage. En tout cas avoir eu l’idée et la volonté de faire aboutir un projet de ce type est remarquable.

Les premières statues ont été implantées en 2009 avec les sept saints fondateurs de la Bretagne,  la centième (Saint Piran)  est arrivée en juillet 2018 .

Coté photos

Bon, parlons photos maintenant (ben oui c’est un blog photo ici hein !). D’abord le lieu en lui-même est un terrain de jeu formidable. La taille des statues, les perspectives du paysage, les éclairages sont autant d’éléments qui permettent une grande variété de rendus et de cadrages.

J’ai pris le parti de débuter les prises de vues au lever du soleil. Comme toujours à cette heure vous avez l’agréable impression que le lieu est entièrement à vous car il n’y a personne d’autres. Cela présente l’avantage de pouvoir photographier les statues sans aucune interférence humaine. Le lever de soleil permet également une mise en relation des statues avec le paysage. A noter qu’avec la lumière chaude de ce moment on pourrait croire que toutes les statues sont en granit rose alors qu’il n’en est rien.

Par contre l’inconvénient est que pas mal de statues tournent le dos au levant et que de ce fait les photographier en face pose problème mais cela permet en contrepartie de faire des contrejours qui donnent une autre vision du lieu.

Les photographies ont étés  été réalisées avec un objectif 24mm et avec un téléobjectif 70-300mm.  Vu la taille des statues ce dernier est indispensable si on veut faire des plans rapprochés pour saisir certaines expressions sur les visages et pour réaliser certaines perspectives.

Bien sûr vu le nombre de statues et les conditions d’éclairage il n’est pas possible de rendre justice à chacune d’entre elle. Ici l’objectif était d’essayer de restituer l’ambiance du lieu, le coté monumental des statues et les perspectives que proposent les paysages.

En tout cas si vous en avez l’occasion n’hésitez pas, allez visiter la Vallée des Saints le site vaut vraiment le détour.

La Vallée des SaintsToutenK10