Escapade à Rome

Quelques instantanés d’un voyage à Rome fin Aout, une immersion dans la « Cité Eternelle ».

Que dire de Rome qui n’a déjà été dit ? Humblement peu de choses sauf à souligner que sa richesse patrimoniale et architecturale donne le tournis tant il y a de choses à découvrir.

Il y a bien sur tous ces monuments emblématiques comme le Colisée, le Forum Romain, le Vatican et la place St Pierre, le monument à Victor Emmanuel II, le Château St Ange, Le Panthéon, la fontaine de Trevi, etc…mais aussi dans le centre et dans certains quartiers plus excentrés (Trastavere par exemple) vous pouvez, au détour d’une rue, tomber sur une ruine antique ou franchir le seuil d’une église dont la décoration intérieur ravira vos yeux (en respectant la quiétude du lieu bien sûr !).

En une semaine de déambulation j’ai le sentiment de n’avoir découvert que la vitrine de cette ville que sont ses grands monuments. Malgré quelques incursions dans des quartiers moins touristiques je sais que Rome recèle bien d’autres trésors à découvrir. Ça sera pour un prochain voyage, un « Retour à Rome » en quelque sorte. Ceci dit, sur ce que j’ai pu en voir c’est une destination plus que recommandable, la découverte de la « Cité Eternelle » ne peut laisser indifférent. Au travers de ses monuments, de ses ruines on ressent la profondeur de l’histoire de Rome depuis ses origines antiques jusqu’à la Rome moderne devenu capitale de l’Italie unifiée au 19éme siècle. Rendez-vous compte, 28 siècles d’histoire s’offrent à vous quand vous flânez dans Rome !!

Les moyens de transport ne sont pas folichons (2 lignes de métro seulement) mais les bus sont assez pratique à utiliser. Un point par contre qui a son importance est qu’il faut avoir de bonnes chaussures, car d’une manière générale la voirie n’est pas terrible (trottoirs compris) et les pavés pas forcément très ajustés qui couvrent la majeur partie des rues martyrisent vos pieds avec une constance qui ne se dément jamais.

Coté photo, j’ai utilisé un boiter Reflex (Nikon D610) avec un zoom 18-35mm et une focale fixe de 50mm. Cela fait un ensemble suffisamment léger pour de la randonnée urbaine. A l’usage le 18-35 s’est avéré parfaitement adapté à l’environnement urbain et en intérieur. Par contre à 18mm la déformation en barillet typique d’un objectif grand angle nécessite un post-traitement.

Les photos qui illustrent ce petit reportage sont quelques instantanés de lieux et monuments, quelques petits flashs de Rome qui illustrent l’ambiance générale de cette superbe ville.

Escapade à RomeToutenK10