La presqu’ile de Crozon (29)

Un périple dans le Finistère autour de la presqu’ile de Crozon.

Située tout au fond de la rade de Brest, là où l’Aulne rejoint la mer, Landévennec est un petit village un peu à l’écart. Dès le 17ème siècle, la Marine s’est beaucoup intéressée à Landévennec et surtout à ce dernier méandre de l’Aulne, profond et abrité, pouvant accueillir en toute quiétude les plus gros vaisseaux. Au milieu du 19ème siècle la Station Navale est créée. Aujourd’hui cette réserve de navire a laissé place à un cimetière à bateaux que l’on peut voir à partir d’un belvédère. Pour s’en rapprocher il faut se rendre à l’abbaye de St Guénolé. Arrivé sur le parking, vous vous dirigez vers l’entrée de l’abbaye et juste avant sur la droite il y a un calvaire avec un sentier très abrupte qui descend vers l’Aulne. Arrivé en bas on a une vue rapprochées des épaves des anciens navires de la marine nationale. C’est un très beau spot photos.

Rostellec est un petit bourg à côté de l’lle Longue avec là aussi un cimetière à bateaux. Bon là il faut faire attention car il est strictement interdit de photographier l’Ile Longue et ses installations pour des raisons qu’il est facile d’imaginer.

Camaret et la côte en allant vers la pointe des Espagnols : Camaret est un très connu et très joli port riche d’un passé de pêche (la sardine notamment). Il y a là aussi un cimetière à bateaux juste à coté d’un des deux monuments emblématiques du lieu à savoir la chapelle de Rocamadour, le second étant la tour Vauban, les deux étant surement parmi les monuments les plus photographiés en Bretagne. La côte en allant de Camaret vers Roscanvel via la pointe des Espagnols est très bette et très découpée. Quand le soleil est de la partie chaque recoin de côte est superbe à contempler.

Enfin, le fort des Capucins en face de Camaret en allant vers la pointe des Espagnols. C’est un paradis pour photographe et il se mérite car l’accès n’est pas facile. Mais c’est une ruine qui vaut le détour. Construit en 1848 d’après les plans que Vauban avait dessinés quelques 150 ans plus tôt, il a abrité des pièces d’artillerie qui donnaient coté mer. Ces pièces étaient disposées dans une cavité creusée sous roc dans la pierre. En fait cet îlot rocheux est creux. Les ruines que l’on voit à l’extérieur sont celles des casernements des soldats.

  • Rostellec, le cimetière à bateaux

  • Le fort des Capucins

La presqu'ile de Crozon (29)ToutenK10
00