Costa Concordia

En 2012 j’avais fait un petit article à l’occasion du centenaire de la disparition du Titanic. Récemment on a commémoré l’anniversaire du naufrage d’un autre paquebot, le  Costa Concordia, qui a eu lieu le vendredi 13 janvier 2012 (un vendredi 13 …) juste au bord de  l’ile italienne du Giglio. Tragédie ou 32 personnes ont perdu la vie et bien que ce bilan soit lourd on peut se dire aussi que c’est un miracle qu’il n’y ait pas eu plus de victime quand on sait qu’il y avait plus de 4200 personnes à bord passagers et membres d’équipage.

Après son redressement et son renflouement (une opération techniquement  assez extraordinaire  au vu de la taille du navire et des conditions de son échouage)  le Costa Concordia a été remorqué dans le port de Gêne en juillet 2014 pour y être démantelé. C’est là qu’en Août 2014 le photographe Jonathan Danko  Kielkowski est monté à bord sans autorisation pour faire des photographies de l’intérieur du paquebot.

Jonathan Danko Kielkowski - Costa Concordia

                               Jonathan Danko Kielkowski – Costa Concordia

Ces photos sont impressionnantes et angoissantes. Elles montrent l’intérieur  du navire dévasté par le naufrage et son séjour sous l’eau pendant plusieurs mois. C’est le chaos, on y voit  plein de détails tels qu’une tasse posée sur une table qui nous revoient  au drame qu’ont vécu les personnes qui étaient à bord lors du naufrage. Elles sont également le reflet d’un contraste saisissant entre cet intérieur ravagé par son séjour sous l’eau et la mémoire de l’aspect brillant, bariolé, clinquant qui est généralement celui des intérieurs des grands paquebots de croisières actuels.

Ces prises de vue sont très fortes, elles témoignent d’un drame et elles nous rappellent la fragilité des choses car au même titre que le Titanic le Costa Concordia était immense, imposant. Leurs tailles donnaient un sentiment d’invulnérabilité pourtant les deux ont été détruits en quelques heures.  Dire aussi que dans ces drames l’erreur humaine y est pour beaucoup et que tout commandant de navire devrait avoir ces photographies en tête.

Liens et références : Jonathan Danko  Kielkowski livre Whitepress, Costa Concordia histoire

 

Costa ConcordiaToutenK10
01