August Landmesser, le refus 1936

Arrêtons-nous un instant sur cette photo. Elle est d’une force incroyable car elle capture un instant, un moment qui symbolise le refus, l’insoumission. C’est le genre de photo qui accroche tout de suite le regard. Ici on comprend immédiatement que dans cette foule unanime, le refus de cet homme de faire le salut hitlérien est un acte de résistance à l’oppression, c’est un acte fort et on imagine aisément le risque pris par ce réfractaire dans cette Allemagne nazie.

Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand.

Le-refus_3

1936 Hambourg August Landmesser – Le refus

Nous somme le 13 juin 1936 à Hambourg dans le chantier naval lors de l’inauguration du « Horst Wessel » par Adolf Hitler. Cet homme qui ostensiblement reste les bras croisés au lieu de faire le salut hitlérien s’appelle August Landmesser. Il a rejoint le parti nazi en 1931 espérant ainsi trouver un travail plus rapidement. En 1934 il rencontre une jeune femme, tombe amoureux mais elle est juive et le régime nazi au nom de la pureté raciale leur interdit de se marier. Le couple décide de passer outre, de fonder un foyer et d’avoir des enfants. C’est cette décision qui de fait met August Landmesser en situation de résistance à l’encontre de l’idéologie nazie et qui le conduira ce 13 juin 1936 à rester les bras croisés.

August Landmesser enrôlé de force dans l’armée disparaît en 1944, sa femme Irma est assassinée dans les chambres à gaz en 1942. Leur histoire est racontée sur le blog cité en source ci après.

Source : Histoire pénitentiaire et Justice militaire Blog de Jacky Tronel

August Landmesser, le refus 1936ToutenK10
00