Raymond Depardon, Glasgow 1980

Un coup de cœur pour cet album photo de Raymond Depardon qui vient de paraître.

Il s’agit de photographies prises à Glasgow en 1980. En résumé ces photos nous montrent des scènes de rues dans une ville dont l’architecture industrielle semble figée au 19éme siècle. Une architecture lugubre et partiellement en ruine qui écrase les individus. Depardon capture la vie des habitants avec une lumière qui donne un rendu particulier aux photos. Une lumière qui par contraste avec la noirceur ambiante fait sauter aux yeux la moindre tache de couleur.

Ce sont des scènes de vie très parlantes, très fortes, les photographies sont explicites, leur lecture est immédiate. Il y a parfois un fort contraste entre la tristesse des lieux et la douceur de certaines scènes mais d’autres témoignent d’une vie dure empreinte de désespoir à l’image d’un environnement urbain noir, écrasant et déshumanisé.

Ce livre est un témoignage saisissant de la vie dans une grande cité industrielle, sans doute assez méconnue, dans une période de désindustrialisation et de déclassement de sa population ouvrière. Il serait intéressant de voir ce que sont devenus ces quartiers aujourd’hui et comment y vivent leurs habitants.

J’ai eu un coup de cœur pour ce très bel album de Raymond Depardon dont le talent n’est plus à démontrer.

Glasgow, Raymond Depardon, préface William Boyd aux éditions du Seuil, 29€.

Quelques liens : Magnum – Depardon Glasgow 1980; Article de Libération.

Raymond Depardon, Glasgow 1980ToutenK10
11

One comment on "Raymond Depardon, Glasgow 1980"

  1. Anthony James Cresswell on

    Amazing Pictures, i lived in Glasgow in the 80’s Maryhill and Garngad, hard times hard people but reflecting back i like many loved it. it gave us a different perspective towards life,people. we were very poor like many today also but we kept together and what we had we cherised if it was food or material things. That was our life and we adapted to it. Let Glasgow Flourish and thank you for the Pictures Raymond.